Il est impératif de brûler du bois bien sec, quel qu’en soit l’essence.

Un bon bois de chauffage doit avoir au minimum deux ans de séchage après la coupe, ce qui permet de descendre le taux d’humidité à moins de 20%.

Acheter votre bois hors saison et si possible avec au moins un an d’avance, ce qui lui laissera le temps de finir de sécher.

Un testeur d’humidité pourra vous éviter des déconvenues en effectuant une mesure sur le bois qui vous est livré, avant le déchargement du camion.

Nombre de Kilowatts restitués par la combustion en fonction du taux d’humidité :

Bois vert 40% d’humidité = 2.7 kWh/kg

Bois mi-sec 30% d’humidité = 3.3 kWh/kg

Bois sec 20% d’humidité = 4.0 kWh/kg

Bois bûches de chêne recomposées 8% d’humidité =5.3kWh/kg

Bien stocker son bois !

Les stères de bois doivent être conservées dans un endroit sec et ventilé, à l’abri des intempéries.

Ne pas hésiter à le surélever afin qu’il ne repose pas à même le sol, surtout si il est stocké à l’extérieur.

Les bûches peuvent être entreposées par couches successives en croisant à 90° à chaque couche, assurant ainsi la stabilité de l’empilement.

Leave a Reply